Protégez vos sauvegardes – niveau 2.

 

Avec le niveau 1, nous avons vu la possibilité de cacher vos sauvegardes de manière logicielle en supprimant temporairement la lettre du disque qui les héberge.  Le disque contenant vos sauvegardes n’est alors plus visible ni accessible par l’utilisateur et donc également à l’abri des malwares qui agissent toujours en lieu et place de l’utilisateur.  Regardez la partie niveau 1 si vous ne l’avez pas encore vue.

Nous pouvons accroître la sécurité en externalisant le disque des sauvegardes et en le déconnectant de électriquement de l’ordinateur auquel il est connecté.  C’est le cas des disques USB qu’il suffit de brancher pendant les périodes de sauvegardes et de débrancher une fois celles-ci terminées.

La pratique montre que les utilisateurs, par paresse, et parce que cela ne gène pas leurs activités, laissent les disques USB contenant les sauvegardes connectés en permanence.  Bien sûr, on peut appliquer la méthode décrite au niveau 1 en escamotant la lettre du lecteur en dehors des heures de sauvegarde.  Toutefois, on peut faire beaucoup mieux en forçant une déconnexion électrique automatisée.

Micro-Mation a développé un ensemble de matériel permettant de réaliser cette déconnexion électrique de manière automatique.  Pour ce faire, on utilise une minuterie jour-nuit pour contrôler l’activation et la désactivation d’ une porte d’un hub USB 3 derrière laquelle se trouve le disque USB des sauvegardes. Cette solution a été baptisée hub USB SureSave.

Il comprend 4 portes USB version 3.  La première est activée en permanence.  Les deux portes suivantes disposent d’un interrupteur d’activation et sont destinées à recevoir des clés USB.  La quatrième porte est contrôlée à la fois par la minuterie et par son interrupteur positionné normalement en position désactivé de sorte à laisser la minuterie contrôler automatiquement l’activation de la porte.

Toutefois, pour vérifier le contenu des fichiers de sauvegarde, il suffira basculer l’interrupteur de la quatrième porte pour l’activer et accéder ainsi au disque pendant le temps de la vérification.

Pour s’assurer de la bonne exécution des sauvegardes nocturnes, on demandera au programme de sauvegarde d’émettre le compte rendu de son activité par e-mail.  Ce qui permettra à l’utilisateur d’être prévenu en cas de soucis.

Enfin, en fonction des quantités de données à sauvegarder, des performances des ordinateurs et de la vitesse du réseau, il semble possible de sauvegarder les disques de jusqu’à 3 à 4 ordinateurs sur un seul disque USB 3 et un hub SureSave.

Limitations : dans une telle installation, l’alimentation du disque USB 3 est prélevée sur l’ordinateur hôte.  Ce qui, dans certain cas,  limite à un le nombre de disques connectables sur le SureSave.  Si l’ordinateur hôte ne dispose pas de porte USB version 3, il faudra prévoir une câble en Y avec, à une extrémité, deux connecteurs USB A et à l’autre extrémité un connecteur micro B version 3.  Le Câble Lindy USB 3.0 Dual Power Type A/Micro-B, noir, 1m ou encore le DeLOCK USB data / power cable câble USB – câbles USB pour USB 2 semblent parfaitement indiqués.   Pour mémoire, une porte USB 2 peut délivrer un courant électrique jusqu’à 100 mA alors qu’une porte USB 3 peut en délivrer jusqu’à 9 fois plus.  Un disque USB ne devrais demander plus de 200 mA.

Préférez les disques USB 3 vendus assemblés.  Evitez d’utiliser des disques internes de récupération placés dans des boîtiers USB car ces disques risquent de provoquer, au démarrage, un appel de courant important qui pourrait nuire à l’électronique embarquée du SureSafe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *